Après être passé sous les câbles du téléphérique VANOISE EXPRESS reliant les domaines skiables des ARCS et de LA PLAGNE avec la plus grosse capacité de passagers au monde jusqu'en 2016 ; au-delà des villages de LANDRY, PEISEY et NANCROIX conduisant à la porte du PARC NATIONAL DE LA VANOISE, se trouve le VALLON DE ROSUEL.

Alors qu'en été la route mène jusqu'au REFUGE DE ROSUEL, en hiver il faudra stationner un kilomètre plus tôt aux LANCHES. A partir de là, tenue de balade de rigueur, on est au coeur du vaste cirque glaciaire dominé par les SOMMET DE BELLECÔTE, l'emblématique ALIET pyramidale, le DÔME DE LA SACHE et le MONT POURRI à plus de 3500 m, l'AIGUILLE ROUSSE en bordure des pistes de ski des ARCS.

 

Rosuel - février 2017 - 3

 

Tout pourrait être pensé comme si le VALLON DE ROSUEL devait offrir une "caution nature" entre deux stations alpines. 
Cicatrices des pistes de descente jamais refermées, de part et d'autre de ROSUEL, aux ARCS et à LA PLAGNE comme ailleurs, on ne retire pas le fil chirurgical ; on laisse en place les câbles de télésièges balafrant un paysage où des barres d'immeubles sur front de neige attendent patiemment un possible classement au patrimoine touristique des années 1960-1980, pour peu qu'un architecte de renom en ait été le concepteur...

Ici dans le vallon, la faune sauvage ne s'y est pas trompée. 
L'atmosphère bien moins tonitruante est réservée à la promenade familiale détendue, plus ou moins sportive, sous la surveillance des Chamois et Bouquetins dissimulés dans les barres rocheuses ou bien confortablement installés sur une arrête comme assis sur la chaise perchée du maître-nageur. On se promène survolé par le Gypaète barbu et l'Aigle royal dès la marche acquise, et jusqu'à l'âge le plus avancé. In utéro, en poussette ou en fauteuil, on se promène le dimanche, la semaine, en été ou en hiver. Avec jumelles, lunette, skis ou raquettes, pique-nique, jeux de plein air... "venez comme vous êtes", on trouvera bien de quoi vous faire plaisir, vous reposer, vous instruire ou bien vous émerveiller. C'est seulement au-delà du hameau de LA GURAZ qu'il faudra vraiment songer à s'équiper plus solidement si l'on veut frapper, ouvrir et aller plus loin, passer la porte du PARC NATIONAL DE LA VANOISE.

 

Rosuel - février 2017 - 4

 

Pour nous, pour deux jours de trop brève parenthèse vacancière et familiale, ce sera "Vanoise express" (pas le téléphérique, le séjour) : raquettes et jumelles, sandwich, pomme, café, génépi, l'addition !

Mais, qui peut bien l'avoir prévenue de notre passage ce dimanche entre BETTIERES, LA CULAZ et LA GURAZ ?  C'est à se demander si on ne lui aurait pas téléphoné ?
Un appel du 
Bouquetin, du Gypaète ou d'un Lapin ?

 

A gauche - 1

 

A gauche - 2

  Elle est là, jaillie d'un tas de planches abri provisoire,
Comme un Clown blanc giclé d'un carton.
"Tadam...,
Madame, Monsieur, veuillez vous approcher, ça va commencer !" :

A gauche - 3

 Et je passe, et je repasse,
Je saute au ciel, je plonge en neige,
Tiens voilà une patte, tiens voilà les deux,
Tiens voilà ma tête, tiens voilà mes fesses.

A droite - 3

En boule, en long, en rond, 
Debout dressée, glissée couchée,
Pinceau de queue noir à l'encre sympathique,
Je plante une parenthèse, attention, ça va calligraphier.
Ouvrez les guillemets s'il vous plaît,
J'envole une virgule, je circonflexe, trois petits points, et caetera, 
Zim je vire, boum je volte,
Zim, boum, 
Point d'exclamations, pas d'applaudissements,
Juste des remerciements ébahis les yeux toujours écarquillés,
Fermez les guillemets.

Voilà c'est fini, c'est gratuit, au revoir, à la prochaine.

Fatigué - 3

Fffrrrttt...,
Disparue...

C'était moi,
Air-Mignonne,
L'Hermine artiste du cirque glaciaire du Vallon de Rosuel.

 

Rosuel - février 2017 - 5

 

"En balade, né au vent" n'est pas fermé, il a un peu mal aux genoux, et au dos, suffisamment pour ne plus pouvoir regarder sous les jupes des Orchidées, ni approcher des Bouquetins. Sagement il se repose, et se soigne. Il bouge encore, mais plus doucement, moins loin et bien moins longtemps. Les articles ici se font plus rares dans l'attente d'un état plus favorable à la randonnée.    

 

Rosuel - février 2017 - 1

 

Mais "En balade, né au vent" a accumulé des clichés et découvert pas à pas les plaisirs de la photo. Alors "Prise au vent" prend le relais et passe en tête avec plutôt des articles courts "photos - légendées", mais parfois aussi plus bavards !

"Prise au vent" bien sûr c'est gratuit. S'abonner permet de recevoir un message électronique à chaque publication, et avec 20 messages parus (nan, y'a pas de cadeau ! au-delà de 20 messages, l'accueil du blog ouvre une nouvelle page), on peut encore durant quelques jours se faire une idée de l'ensemble des contenus sur une seule seule page d'accueil là :

Prise au vent

4 ou 5 clichés, quelques mots, un peu de sens, d'émotion... En cliquant sur chaque photo celle-ci s'ouvre bien plus nette dans une nouvelle fenêtre. En bas à gauche, deux flèches permettent de faire défiler toutes les illustrations de la publication.

http://priseauvent.canalblog.com

 

 

© F6

7 mars 2017

En cliquant sur chaque photo celle-ci s'ouvre bien plus nette dans une nouvelle fenêtre. En bas à gauche, deux flèches permettent de faire défiler toutes les illustrations de la publication.