J'avais déjà marché par un jour gris et humide allant s'ensoleillant dans cette vallée encaissée en fin d'été dernier (voir lien vers article en bas de page). Aujourd'hui est gris et le restera, aujourd'hui est humide et le restera.

Des petits soucis de santé générant fatigue et désagréments me contraignent à réduire, annuler, reporter les projets de balades échafaudés à la suite de mon séjour de  septembre-octobre 2015. Les parcours sont bien plus courts, moins fréquents et moins accidentés, la marche est encore plus lente et les arrêts plus nombreux... Merci aux fleurs, aux arbres, merci au soleil et à la brume, merci aux sentiers, aux paysages, merci aux marmottes et aux chamois...  qui me permettent de faire, non pas "contre mauvaise fortune, bon coeur", mais bien "avec bonne fortune et bon coeur". 

1- Consoude et paysage

1- Consoude (Symphytum officinale) et paysage 

Trudy, le matin même, m'expliquait qu'elle n'utilisait aucun engrais ni pesticide chimique, leur préférant résolument le "compost-maison" et les purins que Ferdy et elle fabriquent à partir des orties du chemin et de la Consoude décorant le fond du jardin. Le jardin de Trudy et Ferdy est magnifique et leur permet une quasi autosuffisance. J'envie un tel jardin tout en craignant de devoir lui consacrer énormément de temps... C'est bien la même Consoude que je retrouve fleurissant le balcon naturel sur la vallée de l'ISERE.

Depuis ce parking au bout de la route de LA-THUILE-DE-VULMIX, deux possibilités sont offertes aux promeneurs : s'élever en direction du DÔME DE VAUGELAZ au relief doux couvert de prairies d'alpage très accessibles, ou bien entrer en forêt et suivre le balcon du bassin versant de l'ARBONNE très accidenté. Je me contenterai d'un aller-retour de 4 ou 5 kilomètres sur ce dernier.   

2- Listère ovale - plante

2- Listère ovale - la plante (feuilles caractéristiques)

Est-ce la marche lente, est-ce la quête précise, ou bien un intérêt attentionné plus global qui m'a permis la rencontre ? Toujours est-il que cette nouvelle orchidée, la Listère ovale, ou Neottia ovata est aussi discrète qu'étrange. Dissimulée parmi les herbes hautes du talus en lisière de forêt, des fleurs de petite taille en épi lâche du même vert que la tige..., le plus "excentrique" chez Listère ovale pourrait bien être ses deux larges feuilles ovales tout juste surélevées de quelques centimètres au dessus du sol. Mais tout est camouflé, emmêlé dans la végétation. Prendre la discrète Listère en photo nécessite qu'on fasse un peu les foins autour d'elle !  

3- Listère ovale - fleurs

 3- Listère ovale - les fleurs

Discrète c'est évident, répandue ça l'était moins pour moi jusqu'à présent. Elle est "l'une de nos orchidées les plus communes et les plus abondantes" dit mon petit guide. Mais oui, c'est bien sûr, suis-je bête ! Voilà 57 ans que j'en croise tant et plus, sans le savoir... "Quand on sait, on trouve" : baignée de soleil dans les alpages de PRACOMPUET, totalement affranchie de la fraîcheur forestière, je retrouverai Listère ovale le lendemain, aussi épanouie sur ce terrain aux caractéristiques à l'opposé de la veille. Je ne suis pas allé jusqu'à lécher le labelle de la discrète Listère pour le vérifier, mais on lit qu'elle laisse généreusement le nectar sucré s'y écouler. Les méthodes employées par les orchidées pour attirer les insectes pollinisateurs sont variées et ingénieuses !

4- Absinthe et paysage

4- Absinthe (Arthemisia absinthium) et paysage

Bien que n'étant pas un gros insecte pollinisateur, pourquoi m'intéresser aux Orchidées ? Parce que sur 25 000 espèces très majoritairement "exotiques", 150 seulement sont présentes à l'état sauvage sur notre sol et qu'à ce jour, je n'en ai rencontrées et reconnues que 22. Parce que leurs diversités d'apparences et de comportements sont remarquables... et... parce que Gilbert a su, au fil de kilomètres et de bavardages à bicyclette, (r)éveiller mon intérêt pour la botanique. Sans doute aussi parce qu'elles sont fidèles, honnêtes, charmantes, fragiles, un peu calculatrices, pas rancunières...

Mais il n'y a pas que les Orchidées !  

5- Absinthe

5- Absinthe (Arthémisia absinthium) 

L'Absinthe à la réputation "sulfureuse", aujourd'hui revenue d'une longue absence au rayon boisson légal, n'existe pas qu'en culture confidentielle entre le HAUT-DOUBS et la SUISSE, elle abonde sur les bords de routes et les talus de montagne. "On fait avec ce qu'on a", ainsi utilisait-on autrefois les fleurs de sureau, de robinier, des plantes rares comme le Génépi... et même les bulbes d'Orchidées en médecine et dans l'alimentation, en macération, distillation, décoction, infusion, broyées, brûlées... Les Absinthes si fréquentes ici, sont-elles échappées de cultures anciennes, ou plus simplement tellement bien adaptées à la montagne à cette altitude, qu'elles y prolifèrent ?

Cette orchidée là, l'Orchis de Fuchs, ou Dactylorhiza fuchsii semble être sujet à controverse entre spécialistes. 

6- Orchis de Fuchs - plante

6- Orchis de Fuchs - la plante 

Certains la prennent pour une sous-espèce de l'Orchis tacheté, ou Dactylorhiza maculata (prochainement ici), alors que d'autres suspectent l'Orchis tacheté de n'être qu'une variation de l'Orchis de fuchs adaptée à d'autres types de terrains...

7- Orchis de Fuchs - inflorescence et fleurs

7- Orchis de Fuchs - inflorescence et fleurs 

Va savoir ! Ayant commis une erreur de première détermination, je retiendrai comme élément déterminant que le labelle de l'Orchis de Fuchs "se divise en trois lobes aigus et nets, le médian étant plus long que les latéraux". Je retiendrai également que Fuchs, de son prénom Leonhart, est un médecin botaniste bavarois né en 1501 à qui est également dédié le célèbre genre "Fuchsia".

8- Rhinante crête de coq et paysage

8- Rhinanthe crête de coq (Rhinanthus alectorolophus) et paysage 

Difficile de savoir quelle plante est responsable de la couleur dominante jaune de certaines pâtures : Rhinanthe crête de coq, ou bien multiples espèces de Renoncules ? En tous cas, ni les unes, ni les autres, ne semblent appréciées par les troupeaux. 

9- Digitale à grandes fleurs

9- Digitale à grandes fleurs (Digitalis grandiflora) 

Ce n'est pas non plus la Digitale à grandes fleurs plutôt solitaire qui couvrira les prairies et nourrira le bétail. L'élégante, haute, trapue et épaisse serait toxique, tout comme sa cousine pourpre plus connue.

10- Phalangère à fleur de lis

10- Phalangère à fleur de lis (Anthericum liliago) 

Autre élégante, mais de "taille manequin" : la frêle et élancée Phalangère à fleur de lis. Si je l'ai vue de loin, c'est parce que, peu exigeante, ou bien pour se faire remarquer, elle s'est installée sur les roches pentues juste au dessus du niveau de crue de l'ARBONNE. 

11- Platanthère à deux feuilles - plante

11- Platanthère à deux feuilles - la plante 

Phalangère à fleur de lis, puis à quelques mètres d'elle, sous le frais couvert forestier, voici, avec son nom aux consonnances voisines une nouvelle orchidée : Platanthère à deux feuilles, ou Platanthera bifolia. Répandue également sur le territoire, facilement adaptable, ce n'est pas la plante qui soit rare, mais son genre "Platanthera" qui n'est représenté que par deux espèces sur le sol français (ou trois en comprenant la CORSE). A titre de comparaison, quand Platanthera compte deux ou trois espèces, Orchis en compte une quinzaine et Ophrys une trentaine dans l'hexagone. 

12- Platanthère à deux feuilles - inflorescence et fleurs

12- Platanthère à deux feuilles - inflorescence et fleurs (NB- le long éperon effilé de chaque fleur, les pollinies) 

Chaque espèce d'Orchidée présente ses particularités, ainsi la Platanthère à deux feuilles se parfume la nuit pour attirer des papillons de nuit ayant la trompe suffisamment longue pour pénétrer dans des éperons longs et effilés situés dans le prolongement à l'arrière du labelle et dont l'entrée est "gardée" par les pollinies ("bourses" à pollen). Tout comme Listère ovale, Platanthère à deux feuilles est si discrète et répandue que "j'ai perdu 57 ans" avant de la rencontrer !

L'ARBONNE est un torrent impétueux qui vient se jeter dans l'ISERE à un jet de pierre de BOURG-SAINT-MAURICE. Impétueux et fantasque, les historiens recensent une quinzaine de crues significatives avec laves torrentielles.

13- Pont sur l'Arbonne

13- Pont passerelle sur l'ARBONNE 

Le pont-passerelle étant en réfection en septembre 2015, je n'avais pas pu traverser l'ARBONNE à cet endroit. La configuration de la vallée avec ces masses de roches de toutes variétés et de toutes tailles, amassées sur des rives abruptes fracassées ou polies, témoigne à la fois de la complexité géologique du site et de la violence que peut prendre le cours du torrent. Le pont neuf est arrimé profondément par des câbles ancrés au-dessus du niveau de crue. Sur les 100 à 200 mètres de cours d'eau visible dans ce défilé, on remarque deux ou trois seuils de béton destinés à freiner et retenir quelques temps l'embâcle. On imagine aisément que l'endroit doit pouvoir être "apocalyptique" quelques jours par an.

En 1370, l'ARBONNE a quitté son lit, non pas pour en sortir, mais pour s'enfoncer dans la roche et disparaître durant sept années. Pris de peur panique, les habitants ont déserté la ville pour s'installer dans les environs, puis ils revinrent quelques temps plus tard. Fragilisée par la puissance de l'eau, au bout de 7 années la montagne céda et c'est une vague de boue qui submergea et détruisit SAINT-MAURICE. Il est utile de préciser qu'une géologie riche et complexe du bassin versant de l'ARBONNE  a conduit à l'exploitation de mines de sel, de marbre noir, de cuivre et de fer jusqu'au 16ème siècle, avec des besoins importants de bois de soutènement prélevés sur place...

14- Ancolie noirâtre

14- Ancolie noirâtre (Aquilegia atrata) 

Nous la connaissons habituellement bleue, parfois rose, voire blanche ; outre sa couleur foncée lie de vin qui lui vaut ce qualificatif de noirâtre, cette variété d'Ancolie présente la particularité d'avoir une corolle courte laissant dépasser les étamines.

15- Orchis brûlé - plante

15- Orchis brûlé - la plante 

Un peu moins discrète par sa couleur que Listère ovale et Platanthère à deux feuilles, l'Orchis brûlé, ou Neotinea ustulata l'est par sa taille. Abstraction faite de sa petite taille, l'Orchis brûlé ressemblerait à l'Orchis pourpre, mais les petits bonshommes du labelle découpé ne sont ici que "boutonnés de rubis" et pas "mouchetés en houpettes".  

16- Orchis brûlé - inflorescence et fleurs

 16- Orchis brûlé - inflorescence et fleurs

Orchis brûlé est coquine, elle excite l'appétit d'une mouche particulière en exhalant une odeur subtile et miellée. Mais, contrairement à Listère ovale et Platanthère à deux feuilles qui toutes deux délivrent du nectar, la mouche trompée par Orchis brûlé repartira chargée de pollen sans pour autant être récompensée de liquide nourricier. 

En 1732 une lave torrentielle a envahi la ville, les matériaux charriés ont créé un barrage sur l'Isère qui, en cédant, a emporté tous les ponts jusqu'à GRENOBLE.

17- Pont sur l'Arbonne

 17- Pont passerelle sur l'Arbonne

En 1996, bien qu'il n'y ait pas eu d'épisode de pluie particulièrement important, ce serait à nouveau un "bouchon" d'érosion accumulée dans le cours d'un affluent qui aurait "sauté". 300 000 m3 de lave torrentielle dont des blocs de 100 tonnes, après avoir arraché passerelles et ouvrages, sont allés terminer leur sortie jusqu'à la voie ferrée en en poussant le pont de 50 cm sans pour autant le détruire. Un an plus tard en 1997...

18- Orchis militaire - plante

18- Orchis militaire - la plante 

Question bonshommes, l'Orchis militaire, ou Orchis militaris n'est pas en reste. Ceux-ci sont perchés bien au-dessus de l'ARBONNE, comme des sentinelles à l'abri des crues. Correspondant bien plus à la représentation violet-mauve-pourpre que le grand public se fait des orchidées sauvages, l'Orchis militaris se voit de loin et je n'ai pas attendu l'âge de 57 ans. Comme toutes ses parentes sans exception, elle gagne à être approchée de nos objectifs photographiques.

19- Orchis militaire - inflorescence et fleurs

 19- Orchis militaire - inflorescence et fleurs

Peut-être est-ce le casque qui lui a valu le qualificatif de militaire, mais , si j'avais voix au chapitre, je renommerais plutôt cette orchidée "Orchis hilare" !

20- Prairie fleurie

 20- Prairie fleurie (LA-THUILE-DE-VULMIX)

"Avec bonne fortune et bon coeur", si vous en doutiez encore, on est bien ici au rayon printemps du magasin "Flower-power", de la chaîne "Interflor-Alpes" !

 

© F6

23 juin 2016

 

En cliquant sur chaque photo, celle-ci s'ouvre bien plus nette dans une nouvelle fenêtre. En bas à gauche deux flèches permettent de faire défiler toutes les illustrations de la publication.

La forêt de l'Arbonne - fin d'été 2015

Fraîcheur forestière - En balade, né au vent

Après l'aridité de la veille et les altitudes élevées de TIGNES "versant nature", la balade du jour est prévue plus reposante, plus fraîche, et très proche de BOURG SAINT MAURICE. Sur la palette des senteurs, seront servies dans cet ordre : le foin fraîchement coupé, le troupeau, les essences forestières et arbustives mêlées à l'humus.

http://f6mig.canalblog.com