/ULKLUKUL/ : il ne s'agit pas d'une tentative d'écriture phonétique du chant de la tourterelle, mais bien d'une localisation paysagère, un peu plus musicale que des coordonnées géographiques froidement numériques. 

"Où le Clou coule", c'est au MONAL à 1874 m d'altitude.

Le hameau de la commune de SAINTE-FOY-TARENTAISE a été classé au Patrimoine national par décret du 22 juillet 1987 pour ses constructions traditionnelles témoignages de l'organisation d'un alpage...,

1- Septembre 2015 - Le Monal

1- Eté (septembre 2015) - le MONAL au pied du premier verrou glaciaire

... pour sa situation de calme balcon panoramique ensoleillé face au grandiose massif du MONT POURRI, adossé à la chaîne de sommets frontière avec l'ITALIE.

2- Septembre 2015 - Le Monal - le Mont Pourri

2- Eté (septembre 2015) - le MONAL, la chapelle Saint Clair, le massif du Mont Pourri la tête dans les nuages

Le hameau du MONAL est facilement accessible par le sentier du CHENAL ou bien par la piste forestière de BONCONSEIL. Il est à la fois le but de promenades familiales, et la halte repos avant l'accès des randonneurs au cours supérieur du Clou, dans son vallon perché entouré d'une crête de sommets et de glaciers.

3- Octobre 2015 - Sentier Le Monal - Le Clou

3- Automne (octobre 2015) - Mont Pourri et mélèzes sur le sentier du MONAL au plateau du CLOU

Le ruisseau prend le nom de Clou à 2200 m environ au confluent de l'entonnoir recueillant les eaux de lacs perchés et de fonte de glaciers suspendus. Ruisseau des lacs Verdet, Nan Pisse, Ruisseau des Balmes, Lac du Clou, Lacs Verdet, Lac Blanc, Lac Brulet et Lac Noir, la réserve hydrologique est telle qu'elle permet le débit constant du Clou semblant également uniforme au fil des saisons.  

4- Octobre 2015 - Le Monal - chapelle St Clair

4- Automne (octobre 2015) - Le MONAL, rue principale et chapelle Saint Clair

Peut-être avez-vous l'impression que je vous ai déjà promené par ici, et ce plusieurs fois ! Effectivement, pour les bonnes raisons de l'accessibilité et de l'authenticité du site préservé, je vous ai déjà promenés ici : seul en fin d'été 2015, puis quelques semaines plus tard au tout début de l'automne, accompagné des dames. (voir liens en bas d'article)

23-11-10 Reflet Mont Pourri lac du Monal

5- Automne (octobre 2015) - Vue sur le Mont Pourri

"Au fil des saisons" disais-je donc... il est aujourd'hui possible de compléter l'album avec des images hivernales puisque nous sommes revenus en décembre 2015 et en février 2016.

5- Décembre 2015 - Mélèzes du Vallon du Clou

6- Hiver (décembre 2015) - premières neiges, gel, mélèzes aux cimes argentées en bordure de rivière

L'hiver est arrivé sur la pointe des pieds sans déranger un automne voluptueusement installé ; peut-être même doit-il à l'altitude d'ici d'avoir pu être hiver !? Les premières neiges éphémères sont apparues tardivement, autorisant encore fin décembre l'accès au MONAL sans grand équipement. Bâtons de marche et bonnes chaussures crantées, éventuellement munies de petites sursemelles cramponnées, suffisent. La fréquentation est bien moindre qu'en période estivale, cependant, face au soleil et au magnifique panorama, la quinzaine de places assises chaudes et abritées contre les maisons sont toutes occupées. Le Clou cascade de glaçons, coule et chemine entre les stalactites de glace de ses rives, sous un encadrement de mélèzes ensoleillés aux cimes argentées. La p'tite goutte de Génépi réchauffe et nous sourit.

6- Décembre 2015 - Panorama Le Monal - Mont Pourri

7- Hiver (décembre 2015) - hameau du MONAL endormi, glacé

Deux mois plus tard, la neige est là en épaisse couche imposant le port des raquettes à la marche. La neige est bien là qui a comblé l'entaille faite par le large chemin dans le flanc de la montagne. Plus aucun cheminement n'est visible, la trace est à faire, ou à bien suivre...

8- Février 2016 - Verrou La Combaz-Le Monal

8- Hiver (février 2016) - trace raquettes entre LA COMBAZ et LE MONAL

Bienheureux le groupe accompagné-guidé qui a prévu la fondue savoyarde dans un chalet d'alpage isolé en ce "jour blanc", froid et humide, avec si peu de visibilité ! Nous autres autonomes devrons nous contenter des petits coins d'abri plus rares qu'en décembre sous les avancées de toits... et... de la p'tite goutte de Génepi !

De tout temps LE MONAL a n'été occupé que temporairement par des alpagistes, au printemps avant la montée dans les alpages de plus haute altitude, et à l'automne, à la descente. Des 12 familles séjournant dans les années 1930 avec leurs troupeaux au MONAL puis au PLAN plus haut, il ne reste plus qu'une seule exploitation familiale administrée en GAEC. Quelques maisons héritées servent d'agréables villégiatures l'été, pour peu que l'on sache compenser la perte d'un certain confort moderne par l'authenticité du lieu.  

7- Février 2016 - Le Monal

9- Hiver (février 2016) - "jour blanc", hameau du MONAL offert aux seuls randonneurs de passage

LE MONAL a été classé officiellement en 1987 pour son architecture, son activité traditionnelle et sa situation, mais certainement aussi pour couper court à des velléités d'occupations plus destructrices. Effectivement, dans les années 1970, à l'instar du village voisin TIGNES, Électricité De France est allée loin dans un projet d'implantation de barrage avec centrale hydroélectrique qui aurait noyé la vallée glaciaire suspendue. EDF serait même allée jusqu'à des expropriations et des indemnisations avant que des études de sol n'établissent que les versants d'appui ne supporteraient pas un tel ouvrage ! "Chat échaudé craint l'eau froide", EDF ne s'aventure peut-être plus tête baissée dans des projets si peu étudiés..., plus sûrement,  le classement du MONAL en fige son aspect et son exploitation aux activités traditionnelles respectueuses du cadre et de ses richesses naturelles.

Tout allait donc pour le mieux dans le sens de la protection du site, jusqu'à ce que, toujours à l'instar de la voisine TIGNES certes, mais aussi des grandes stations proches, la commune de SAINTE-FOY-TARENTAISE ne ressorte en 2004 certains éléments de l'aménagement de son UTN (Unité touristique nouvelle) afin d'agrandir son domaine skiable. Jusqu'en 2010 SAINTE-FOY-TARENTAISE lorgnera sur une partie du Vallon du Clou pour y installer 2 télésièges offrant aux skieurs de nouveaux paysages, et pour pomper l'eau du Clou afin d'alimenter la production de neige artificielle.

Clou4

10- Poster militant (emprunté à Benoît CHAMBRE - son blog : Paysages de Savoie

Dès 2005, quatre associations, Mountain Wilderness, Vivre en Tarentaise, FRAPNA Savoie (Fédération des associations de protection de la nature), CAF (Club alpin français) argumentent sans relâche de la nécessité de protéger le site naturel du Vallon du Clou dans son intégralité. Le cours des décisions administratives soumis aux multiples procédures et recours, compliqué encore par les changements de personnes,  est moins tranquille et régulier que celui du Clou ! Ce n'est qu'en Mars 2013 que le Décret de classement du Vallon du Clou est publié. Le périmètre de protection de près de 2700 ha englobe le hameau du MONAL. Le classement de celui-ci datant de 1987 est par conséquent devenu inutile, il est abrogé.

Loin d'imaginer toutes ces années de tracas et de menaces, le cours du Clou coule toujours... comme un long fleuve tranquille ! 

9- Le Clou - pont du Monal

11- Printemps (juin 2016) - LE CLOU au débouché du verrou

"Au fil des saisons" disais-je... il est aujourd'hui possible de compléter l'album avec des images printanières puisque je suis ici, à nouveau "chez moi un mois", avec poupoupoules et miminettes...

10- Trolle

12- Printemps (juin 2016) - Trolles des montagnes (Trollius europaeus)

Bien que ce printemps soit aussi particulier, froid, pluvieux et brumeux, je le découvre en montagne pour la première fois avec ravissement. Luxuriant, pointillé de tâches de couleurs comme un tableau de Camille Pissarro, les fleurs abondent en touffes, en bouquets tout prêts, en familles unies, en coquettes isolées, cachées ou bien effrontées, toutes jaillissant d'un océan d'herbes vertes agité par le vent.   

11- Pensées

13- Printemps (juin 2016) - Pensée des Alpes (Viola calcarata)

Si les tons de verts dominent, ils sont par endroit concurrencés par le jaune des diverses renonculacées. Peut-être moins groupés et plus diffusés, les roses, les bleus, les violets, les rouges et les grenats ne sont pas en reste.

12- Troupeau en route pour alpage

14- Printemps (juin 2016) - remontée du troupeau vers les alpages

Au bonheur des vaches !

Délaissant les prairies de vallée plus aisées à faucher, les troupeaux remontent progressivement en altitude en broutant de plaisir cette végétation fraîche et nouvelle. Les enclos électrifiés légers ainsi que les robots de traite mobiles permettent cette fauche naturelle, favorable à l'entretien des espaces, à l'exploitation optimale de la ressource fourragère, à la quantité et au bouquet des fromages, à l'économie locale...

13- Orchis sureau - p

15- Printemps (juin 2016) - Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina), en famille

Moins élancées, plus trapues, c'est sur le MONT LOZERE que j'avais rencontré l'Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina) pour la première fois.

IMG_8881 rec comp

16- Printemps (juin 2016) - Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina), inflorescence

Ici juchées dans la pente sur le talus du chemin, en famille nombreuse, curieuses, elles se redressent pour saluer les promeneurs de passage.

15- Orchis sureau - f

17- Printemps (juin 2016) - Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina), la fleur

L'altitude est ici plus élevée que dans le Massif Central où j'avais observé l'Orchis sureau bien plus tôt au début du mois de mai.

IMG_8940 rec comp

18- Printemps (juin 2016) - LE MONAL, lac (gouille)

Sur le replat du MONAL avant de rejoindre le cours du Clou, l'eau sourd du pied de la forêt de mélèzes. Elle stagne un moment dans trois petits lacs (gouilles) sur une zone spongieuse à l'allure de tourbière. 

18- Le Monal - étang ruisseau

19- Printemps (juin 2016) - LE MONAL, rivière de l'étang au hameau

Puis elle s'achemine tranquillement en petits ruisselets (rivettes) vers le hameau, dressant au passage une cartographie d'îlots à l'aspect de modeste labyrinthe.

17- Le Monal - étang ruisseau

20- Printemps (juin 2016) - rivette du lac au hameau

Tout en ayant envie de sauter de l'un à l'autre, on se demande quand même s'ils sont effectivement solides îlots, ou bien vaisseaux mouvants... qu'importe, on finira bien les pieds mouillés !

19- La Monal - ruisseau cave à lait

21- Printemps (juin 2016) - LE MONAL, rivette, caves à rafraîchir le lait

Les rivettes desservent chaque habitation, et auprès de chacune se dresse une cave (bouida) construite en pierre sèche destinée au rafraîchissement du lait. 

20- Orchis alpestre - p

22- Printemps (juin 2016) - Orchis alpestre (Dactylorhiza alpestris), la plante

Il se trouvera peut-être bien des spécialistes-es-orchidées pour contester, nuancer ou bien compléter cette détermination. Pour ma part, je ne me permettrai que de remercier encore Gilbert dont l'étendue et la fiabilité des connaissances botaniques m'étonnera toujours. En effet, j'ai eu recours à son "fleurier" pour déterminer cet Orchis alpestre (Dactylorhiza alpestris) que mes deux guides ne font que citer avec prudence !?

21- Orchis alpestre - i

23- Printemps (juin 2016) - Orchis alpestre (Dactylorhiza alpestris), l'inflorescence

En fait, pour être encore plus précis, Dactylorhiza alpestris (Orchis alpestre) serait une sous-espèce de Dactylorhiza majalis (Orchis de mai), toutefois "il semblerait que rien ne soit en faveur de cette distinction" (dixit "Connaître les orchidées sauvages de France" aux éditions Ouest France)... Soit ! 

22- Orchis alpestre - f

24- Printemps (juin 2016) - Orchis alpestre (Dactylorhiza alpestris), la fleur

J'aurai rencontré également d'autres Orchis que j'ai déjà eu l'occasion de présenter ici, militaris et mascula notamment. 

23- Le Monal - chapelle Saint Clair

25- Printemps (juin 2016) - Chapelle Saint Clair - LE MONAL

"Ar'vi pâ" la petite chapelle Saint Clair emblème du MONAL. Les quatre saisons du hameau, c'est fait, c'est à faire et à refaire jusqu'au jour le plus beau... promis, je reviendrai te photographier. 

24- Le Monal - chemin de L'Echaillon

26- Printemps (juin 2016) - LE MONAL en "phase de réveil"

"Ar'vi pâ" LE MONAL où le Clou coule des jours heureux à notre plus grande satisfaction, et merci à ces savoyards, à ces militants qui ont su, qui savent se faire entendre pour limiter l'appétit destructeur des exploiteurs d'or blanc.

 

© F6

16 juin 2016 

En cliquant sur chaque photo, celle-ci s'ouvre bien plus nette dans une nouvelle fenêtre. En bas à gauche deux flèches permettent de faire défiler toutes les illustrations de la publication.

Blog de Benoît CHAMBRE, ses paysages, ses mascottes, sa famille

Paysages de Savoie

Passionné de photos et de montagne, je présente sur mon photoblog les clichés pris lors de mes randonnées en Savoie : Vanoise, Tarentaise, Maurienne, Beaufortain, Bauges & Chartreuse ... en compagnie de mes p'tites "mascottes" !

http://album.over-blog.com

Fleurier de Gilbert

Site Web de Gilbert Jaccon, Fleurier numérique, présentation du Fleurier, familles florales, recherche d'une fleur par sa couleur ou son nom, accès aux fiches florales

Le cyclo-randonneur est un cycliste qui sait profiter de son allure modérée pour promener son regard ailleurs que sur le bitume ou le pneu du copain qui le précède. La nature est si belle au printemps et en été dans les provinces françaises !

http://www.gilbertjac.com

Articles d'ici, ici

Débuter par le clou... - En balade, né au vent

Habituellement le clou d'un spectacle arrive dans les dernières minutes, comme un bouquet final de feu d'artifice. Une fois n'est pas coutume, j'aurai débuté ce séjour à BOURG SAINT MAURICE par LE CLOU. Chaque hameau dispose de sa chapelle. LE CHENAL, point de départ de la balade n'échappe pas à la règle.

http://f6mig.canalblog.com

 

Dans le chas du MONAL - En balade, né au vent

LE MONAL (1874 m) - commune de SAINTE-FOY-TARENTAISE - Deux dames d'ailleurs, montant, tranquillement devisant. C'était un samedi "journée européenne du patrimoine" ; c'était un samedi de balade, de parenthèse dans le quotidien. Première pause photo à LA COMBAZ - La CHAPELLE SAINT CLAIR solidement cramponnée à son énorme moraine, dos à la roche et au verrou glaciaire du CLOU.

http://f6mig.canalblog.com

 

"A l'aise, Mélèze"

A l'aise, Mélèze, mieux même, nous on va te repeindre ça en grand, en long, en large et en travers, de haut en bas. On va y mettre des taches, des touches, des flaques, et des lacs de couleurs, du rouge, du jaune et de l'orangé, et tous les jours, tu verras, ça va changer !

http://f6mig.canalblog.com

Vidéo promotionnelle de l'alpage du Vallon du Clou